La Plantation – My Blog

Planter
des arbres a toujours été l’occasion d’attirer les enfants dans la nature, de leur enseigner l’importance du respect de la terre et de l’environnement. Pour autant que je me souvienne, j’avais plus de 60 ans, à l’école primaire, nous, tous jeunes, nous avions hâte de voir le jour (fête des arbres) de la marche annuelle et la leçon en plein air de l’importance des arbres et de leur contribution à la vie humaine. Cette leçon s’est terminée avec du matériel de plantation, généralement du pin ou du sapin.

L’ ingénierie environnementale accorde une attention particulière à la contribution des plantes à la prévention des troubles hydrogéologiques tels que les glissements de terrain ou les débordements de cours d’eau. Conformément à l’accent mis sur l’environnement, la pollution et les sources d’énergie alternatives, la centrale a été considérée comme une occasion de compenser au moins une partie du CO2. Ce n’est pas un hasard si des entreprises provenant de sources directes ou indirectes d’émissions de CO2 ont repris le travail de reboisement dans la mesure du possible.

Les

administrations, qui ont une plus grande culture environnementale, intègrent dans leurs programmes des initiatives visant à sensibiliser le public à ce sujet en accordant des subventions à ceux qui mettent en place des programmes de plantation.

Le choix des arbres et des arbustes à utiliser dans la plantation doit être fait en fonction de la zone climatique, du type de sol, de l’objectif spécifique à atteindre. Parmi les arbres les plus communs utilisés pour les plantations, le meilleur pour les filles, les filles, les pas, pommier, noyer, hêtre, pin, sapin. Almors que les arbustes il y a le noyau, le néflier, le saule, l’aubépine, le jasmin, l’hibiscus, l’hortensia, le glycine etc.

Laplantation fournit la préparation du trou, avec une bêche ou une pioche en fonction de la compacité du sol. Il est nécessaire de creuser un trou plus profond d’environ dix centimètres de la partie de la plante que vous avez l’intention d’enterrer pour créer dans le fond du trou une couche de gravier pour assurer un bon drainage. En présence d’un sol particulièrement compact et argileux, la promotion du drainage devient importante pour la santé de la plante. Le trou doit être légèrement plus large que la motte racinaire qui abrite les racines de la plante à enterrer pour permettre à la masse racinaire de s’ouvrir sans rencontrer d’obstacles. Le trou doit être sous la forme d’un tronc conique inversé.

Une fois que le trou a été creusé et que la couche de gravier ou de gravier a été posée, il est nécessaire d’avoir une couche de sol mélangée avec du compost. Le trou est prêt à recevoir la plante. A ce moment, le gazon est libéré du film plastique et placé au fond du trou au centre, en prenant soin de remplir le trou avec du sol enlevé et mélangé avec le dessus. universel, sans le compresser excessivement.

Une fois le trou rempli et nivelé Lessont toutes les poches d’air qui peuvent se former dans le sol. Si le drainage du sol le permet, dans les premiers mois de la vie de la plante, l’intervention d’irrigation doit être répétée tous les 7-10 jours en fonction de la zone climatique et de la température du moment. Même pour les plantes plantées dans le sol, la règle générale d’arrosage chaque fois que le sol est sec est toujours valable. L’arrosage doit être lent mais abondant pour couvrir toute la masse racinaire et la zone autour de la tige de la plante. L’intervention doit être effectuée pendant les heures fraîches de la journée.

Si la tige de la plante, juste enterrée, reste mince, et en même temps, la masse racinaire n’est pas capable de soutenir la plante, il peut être nécessaire d’appliquer un gardien. En fait, il s’agit d’un bâton en bois proportionnel à la taille de la plante, ancré d’un côté au sol et de l’autre à une certaine hauteur de la plante (3/4 du tronc). Le gardien doit être enclin à former un triangle avec le tronc et avec le sol au pied de la plante.


En cas de congélation, la zone surplombant la zone racinaire doit être recouverte de feuilles, de paille, de foin ou de tissu synthétique.